Historique

NATZWILLER

Natzwiller est un charmant village de 600 habitants niché sur le versant nord ( exposition sud ) de la vallée de la Rothaine, vallée du massif Vosgien, à 550 m d’altitude et à environ 50 km au sud-ouest de Strasbourg ( Alsace ; Bas-Rhin).

En été il profite généreusement du soleil de par son exposition sud et en hiver petits et grands peuvent s’adonner aux loisirs du sport d’hiver dans la très proche station de ski du Champ du Feu

Histoire rapide

Natzwiller fût connu au Moyen Age sous le nom de Saint Ludel (patron des pèlerins) avec d’autres variantes (Saint Ludelin; Saint Luden), Natzwiller est situé dans un vallon resserré, à la limite de l’ancien comté du Band de la Roche et des propriétés de l’évêché de Strasbourg.
Dans la période médiévale jusqu’à l’aube du XVIIe siècle le lieu alors une annexe paroissiale de Barembach n’était occupé que de quelques fermes et une chapelle sur un chemin de pèlerinage menant au mont Saint Odile. le hameau est désigné dans le textes anciens sous le nom de Saint ludelin en 1491. La chapelle était placée sous le vocable de Saint Luden dont la fête est mentionnée en 1502. Saint Luden cessa d’être bien vu par l’Eglise locale. Il fût remplacé comme patron de la chapelle implantée sur ces lieux par Saint Genès.
Le nom du village devint Nasswille en Français, Natzweiller en Allemand, pour se stabiliser actuellement sous le nom de Natzwiller.

La guerre de Trente ans a dépeuplé le village. En 1672 le hameau semble n’être habité que par cinq familles, dont deux sont originaires du ban de la roche . cette date de 1672, relativement éloignée dans le temps de la guerre de Trente ans, nous montre que, durant tout le 17ème siècle, Natzwiller ne réussit pas à reconstituer vraiment ses effectifs.
C’est principalement la proximité des mines de Framont, Granfontaine et Rothau qui amènera le repeuplement du village. Une montée démographique s’amorce en 1747, mais ce n’est qu’un siècle plus tard que le village enregistre un développement beaucoup plus spectaculaire.
En effet, grâce à l’implantation et à l’essor de l’industrie textile des établissements JACQUEL en 1840, la population progresse sensiblement pour atteindre en 1866 le nombre de 1089 habitants.

L’alsacien est encore parlé couramment dans cette commune implanté dans une contrée de langue Française: cela tient au fait qu’elle appartient à l’évêché de Strasbourg. C’est également pour cette raison que la paroisse est de confession catholique à coté de Neuviller la roche qui est implanté sur le ban de la roche, de confession protestante. Un petit ruisseau nommé  » la Rothaine  » sépare ces deux villages.

Natzwiller a fait partie du département des Vosges jusqu’en 1870.

Ville allemande

L’annexion par l’Allemagne provoque un départ massif de la population vers les Vosges, le centre de la France et même vers l’Algérie.
Le 1er mai 1941, sur le ban communal de Natzwiller, village d’Alsace à nouveau annexé à l’Allemagne au lieu dit le Struthof, les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL Natzweiller.
Près de 52 000 personnes originaires d’environ 25 pays y sont déportées au camp principal ou dans l’une de ses nombreuses annexes. Plus de 20000 y trouverons la mort. Les alliés découvrent le site le 23 novembre 1944 évacué par les nazis depuis septembre 1944. Aujourd’hui ce site est un haut lieu de la mémoire nationale.
Le 23 juillet 1960 le mémorial « aux martyres et héros de la déportation » et la nécropole nationale sont inaugurés par le général De Gaulle, président de la république.
Le 5 novembre 2005 le centre européen du résistant déporté est inauguré par M Jacques Chirac, président de la république

Cet article a été publié le jeudi 7 mars 2019.